Guide des bonnes pratiques Valida

PhasesPoints lesIndicateurs
InformationLe public est clairement informé sur l’existence, le déroulement,  les conditions d’accès et le financement de la procédure.Il existe une documentation officielle accessible.
La présentation de la marche à suivre est compréhensible pour le groupe cible.
Un conseil personnalisé sur l’opportunité de la procédure est proposé par des personnes qualifiées. Les exigences de qualification de ces intervenants sont spécifiées.
Le public est capable de différencier la portée des types de documents délivrés.Les différences entre les types de documents délivrés à l’issue de la procédure (attestation de qualification ou titre officiel) et leur portée sont clairement mentionnées.
Inscription Les conditions d’accès sont réglementées.Il existe une loi ou un règlement officiel décrivant les conditions d’accès aux différentes prestations.
Le candidat remplit les exigences réglementaires.Une personne qualifiée contrôle la conformité du profil du candidat.
Le candidat est informé d’une voie de recours possible.
La prise en charge des candidats est organisée par une institution reconnue.Il existe une liste des institutions accréditées et des critères d’accréditation.
Un formulaire d’inscription définit clairement les étapes, les modalités et le coût de la démarche.
L’inscription se fait sur la base d’une démarche volontaire.
La personne s’engage par sa signature à respecter les modalités définies dans le formulaire.
Reconnaissance personelle
(évaluation personnelle)
La Personne passe par un processus de bilan structuré au niveau de son contenu, de sa méthodologie et de sa durée afin de recenser ses acquis formels et non formels et d'en prendre conscience.Les étapes du bilan et leurs finalités sont clairement établies et documentées.
La méthodologie est décrite.
La durée du bilan permet à la personne une réflexion sur ses compétences.
Le dossier personnel contient une description des activités de la personne et de ses compétences.Le dosser contient au moins les éléments suivants:
- Objectifs de la démarche
- Inventaire et analyse des expériences
- Inventaire et analyse des expériences en lien avec l'objectif du bilan (professionnelles, extra professionnelles et de formation)
- Synthèse des compétences
- Positionnement personnel par rapport au référentiel de compétences spécifique
- Preuves ou justificatifs
Le bilan est effectué sous la supervision d'une personne qualifiée.L'accompagnateur peut justifier d'une formation de base dans le domaine de la formation d'adultes, de l'orientation ou de la gestion des ressources humaines et d'une spécialisation dans les approches de bilans de compétences ou de portfolio.
Il a réalisé son portfolio.
Les droits relatifs à la protection de la personnalité sont respectés.La protection des données est garantie.
Un accord oral ou écrit existe entre la personne et le prestataire sur les éléments consultables par des tiers.
La personne concernée est propriétaire de son portfolio et peut décider librement de son utilisation.
Reconnaissance institutionnelle
(évaluation externe)
La procédure est précédée d'une reconnaissance personnelle.Le candidat a réalisé son dossier personnel, en fonction du référentiel de compétences de la profession visée.
Il existe une procédure formalisée reposant sur une base légale, sur laquelle s'appuie la reconnaissance insitutionnelle.La reconnaissance insitutionnelle se base sur le dossier personnel. La personne n'est pas soumise à un examen.
La procédure comporte une phase d'évaluation, par des experts de la branche concernée.
Le rôle des différents intervenants est défini.
L'évaluation s'effectue sur la base de conditions précises et de méthodes définies.Le référentiel de compétences est agrée par l'association professionnelle concernée ou, en son absence, par une instance officielle.
Lévaluation vise à vérifier les preuves collectées et à obtenir des preuves complémentaires.
Les méthodes de vérification choisies par le les expert/s, sont explicitées.
Il existe des critères pour définir le degré de maîtrise d'une compétence.Un document décrit les critères concernés.
Les conditions et les critères sur lesquels la personne est évaluée sont connus et documentées.
Lorsque l'évaluation vise l'obtention d'un titre, les critères d'évaluation sont les mêmes que ceux utilisés pour l'obtention d'un titre.
Il exixste un référentiel par  rapport auquel l'évaluation est réalisée.
Un rapport final est établi à l'intention de la commission qui statue sur les acquis.Le rapport contient une liste des compétences reconnues par l'expert-e ou les branches pour lesquelles le niveau est atteint, en référence au titre visé.
L'évaluation est réalisée par des expert-e-s qualifiés eet reconnus.Les expert-e-s sont désignés par l'association professionnelle, et/ou les centres de formation concernés.
Ils sont agrées par l'autorité cantonale ou fédérale.
Les experts sont des professionnels de la branche concernée.
Ils sont formés à l'évaluation, selon les principes de la reconnaissance eet de la validation des acquis.
Le mandat de l'expert est précisé sur un cahier des charges.Il extiste un cahier des charges.
Validation des acquisLa validation des acquis est l'acte officiel consistant à reconnaître des compétences et à leur attribuer une valeur relativement à un titre.
La validation se fonde sur une loi cantonale ou fédérale.
Une loi aborde explicitement la procédure relative à la validation des acquis et précise les conditions à remplir.
La procédure est précédée d'une reconnaissance institutionnelle.La personne a passé par une procédure d'évaluation par un ou des expert-e-s de la branche concernée.
Lorsque les preuves fournies permettent d'attester du niveau du titre visé, la personne est dispensée d'examens. Elle reçoit un document officiel (par ex. une attestation de qualification) qui a valeur d'examen réussi.Les preuves ont été analysées par un-e expert-e de la branche concernée.
L'attestation est délivrée par l'autorité cantonale.
La validaiton des acquis est octroyée par une commission de validation d'acquis.La commission de validation des acquis est composée de représentants de l'autorité cantonale, des associations professionnelles concernées, des centres de formation concernés et d'experts de la branche et, à titre consultatif, d'un représentant de l'organisme chargé de conduire la procédure.
La validation des acquis représente une incitation à la formation.Pour les branches non acquises, la commission de validation d'acquis prescrit les compléments de formation à suivre.
Il existe des possibilités de recours.Les voies de recours sont décrites dans des documents connus du public.
CertificationLe titre peut être obtenu tout ou partie par validation des acquis.Un règlement prévoit cette possibilité.
Le titre obtenu par validation d'acquis est le même que celui qui est délivré aux personnes ayant suivi la filière de formation traditionnelle.Le titre délivré à la même appellation que celui obtenu à l'issue de la formation traditionnelle.
Pour les branches non validées, la personne subit une évaluation en principe à l'issue de la formation suivie.Une évaluation formelle est organisée.